Site De Rencontre N°1 Pour Adopter Une Cougar

Les semaines passent gentillement, et alors que la date obligé approche il se passe deux choses : La première est que je me rends compte que contrairement à toutes les histoires que j'avais eu depuis le début de mes rapports avec des bonhommes, lorsque je suis avec lui, je ne me pose pas de question (du genre de celles qui vous pourrisses la vie et vous verrou une relation en vous rendant presque paranoïaque) et que depuis que je le fréquente, j'ai découvert la femelle qui est en moi et que je n'avais oncques vraiment pu faire ressortir avant, que ce soit avec mes parents ou avec le reste du monde. Je me sens et je suis plus mature, plus épanouie aussi. La deuxième, est qu'un soir pendant que nous étions sortis boire un verre, il dessous-entend l'idée que je vienne le voir quand il sera dans le Sud… (Vous connaissez l'expression avoir le souffle coupé? Et bien j'ai vraiment prit conscience de la signification de la expression ce soir-là).Le Phénomène Cougar


Filmé dans un bar de plage, Kemy le gros chat raconte ses exploits à ses copains. « Elle avait 60 piges, elle voulait dénicher de la fraîcheur, de la nouveauté, de la inventivité, un certain potentiel et c'est ce que j'ai pu lui apporter. » Le potentiel que n'ont plus les pumas ? « J'assume vraiment d'être un lionceau, revendique encore Kemy. C'est dans les vieilles soupières qu'on fait les meilleures soupes. » Pas très gentil, ce coup de griffes.

En tellement que mâle, j'aurais pu rester indifférent à la narration de cette émancipation des filles. C'était compter rien Kemy, « 22 ans, jeune charmeur phocéen. Ce potron-minet, c'est adresse auprès de Sylvie, rencontrée la veille en boîte de nuit, que notre séducteur se réveille. » Et face à une équipe de tournage plantée devant son lit. « J'espère que t'as passé une généreuse soirée », s'enquiert Kemy. « Ah ouais, magnifiques, génial », apprécie la cougar. « C'était bien ? », vérifie Kemy. « J'ai trop aimé. » « Tu aimerais le refaire ? » « Ah oui, quand tu veux. » Après cet échange de mots doux, Kemy s'exhibe plus entreprenant. « Dans plusieurs jours, j'ai un shooting, j'ai besoin d'une gonzesse et je crois que tu es la fille parfaite pour collaborer avec moi. Tu es ouverte ? » « Ah, très open. » Je me demande si je ne suis pas tombé sur un épisode des Massaliote à Marseille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *